Pour jouer confortablement, il faut la symbiose de deux éléments. Un bon système (genre Fedora, installez Fedora, Fedora fait revenir l’être aimé, donne du succès au travail et réalise des miracles, demandez à Cyber Jesus) et du bon matos. Attention toutefois, si tu es aussi bon qu’un enfant de 3 ans sur ton jeu multi favori, ça ne fera pas de toi un PGM en guest star de la Paris Games Week, mais tes fails et tes morts honteuses te seront affichées à 144fps avec une fluidité hallucinante.

La conf présentée aujourd’hui a quelques avantages. Elle permettra de te la péter grave en arborant le megachad intitulé “Intel Core I9” quand viendra un concours de bite neofetch sur Discord ou Reddit, elle n’est pas trop chère pour cette gamme de composants, et si tu suis mes conseils question marque et référence, elle sera compatible OpenRGB, donc à toi en plus le petit gif de ton éclairage qui rendrait tristement banal un char pendant un carnaval. Et de toute façon c’est bien connu, comme dit la légende urbaine, plus y’a de LED, plus ça va vite.

L’autre particularité de cette configuration c’est que…… à très peu de choses près, c’est la mienne! Je la pratique donc tout les jours, connaissant ses forces et faiblesses, tout comme son potentiel actuellement. Evidemment, on ne parlera pas des dernières générations. Cet article a pour but de montrer que oui, on peut avoir une F1 même avec des pièces d’avant 2020. Sans plus de cérémonie, lançons nous dans le détail.

Ah si, dernier point. Les fourchettes de prix indiquées ont été prises à un instant T qui se situe entre une errance sur ebay et cie y’a une semaine et maintenant. Merci de ne pas me dé-cirer les cages à miel avec des commentaires fieleux si une inflation ou une rupture d’une référence s’est pointée entre ce moment et la lecture de cet article.

1 – Le King Core I9 9900K

Trouvable d’occasion aux alentours de 300-350 €, voici la porte d’entrée vers le I9. Ce 8 Core 16 Threads avec une fréquence de 3.6 Ghz de base peut envoyer du 5 Giga Poney sur 2 coeurs en mode turbo. Côté perf, on est autour d’un Ryzen 5600x et du bon milieu de gamme actuel. Le but pour gratter encore de la perf et venir chatouiller quelques I7 plus récents sera de l’overclocker. Le suffixe K ne veut dire qu’une chose, “fais moi mal”, l’overclocking étant débloqué. Il est facile d’arriver a atteindre 4.8/4.9 GHz sur tout les cores bien facilement. Les “OC assistant” des cartes mères en étant dotées y arrivent automatiquement très bien. On peut aussi atteindre la fameuse barre des 5GHz, mais elle nécessitera un refroidissement bien costaud. le 5 GHz se paie cher en dégagement de chaleur. Autre argument imparable, la boîte de ce CPU est immensément classe.

Sa Majesté L’ancien qui défonce encore des bouches

2 – La Matriarche, Gigabyte z390 Aorus Master (ou tout autre modèle équivalent)

Pour un tel processeur, un écrin de qualité est nécessaire. En soi ça pourrait tourner sur un petit truc, mais je ne suis pas responsable de la mise en orbite des VRM induite par un OC trop fort sur une carte mère pas taillée pour. Mon choix c’est porté sur la Aorus Master pour ces raisons : Elle est compatible OpenRGB, bien équipée en ports divers et variés (dont un USB C), a le wifi intégré fonctionnant sans problème sur Linux, et le nom pète la classe. Cette madame peut encaisser sans broncher un bon OC du 9900K. Affichée à près de 350€ à sa sortie, on peut en trouver aux alentours de 200-250€ en occasion. On peut rogner un peu sur le tarif en choisissant des modèles avec moins d’options.

Je veux du rouge, du jaune dans mon cœur
Du bleu, du vert colorent mon bonheur

3 – La RAM, Corsair Vengeance Pro RGB DDR4 3600 MHz (ou tout autre barrettes qui fait de la lumière)

Pour parfaire cette conf’, de la RAM qui claque sera la cerise sur le gâteau. Question quantité, 16Go seront amplement suffisants pour faire tourner n’importe quel jeu en plus de son DWM custom ou son KDE avec tout les effets sans soucis. L’apparition de la DDR5 va faire baisser le prix de la DDR4, il ne serait donc pas déconnant de pouvoir rajouter de la RAM à vil prix bientôt, cette plateforme pouvant encaisser jusqu’à 128 Go. Actuellement, on trouve les 16 Go en 2x8Go a moins de 100€. Pour a peine moins de 200€ en doublant l’achat, il y a suffisamment pour faire tourner une VM GPU passthrough.

Essaye l’effet Hypnotoad de OpenRGB avec ces trucs, ça envoie !

4 – Perfs au quotidien

Au quotidien, cette plateforme ne fait pas son âge. Même avec un écran 3440×1440, tant qu’elle n’est pas couplée à un veau en carte graphique, ça envoie comme il faut et seuls des réglages délirants de gros titres feront a peine respirer plus fort cette conf’.
Pour des trucs moins ludiques (quoique), un kernel TKG avec le .config du noyau Fedora se compile en une 15aine (ou plus) de minutes suivant l’overclock appliqué. Aucun souci non plus pour le stream. La présence de 8 coeurs aide bien à ne pas baisser les détails du jeu que l’on veut diffuser.
C’est aussi une ode à tester Gentoo. La recompilation totale sur base d’une install Orchid Gnome Gaming a pris le temps d’une bonne sieste, en enlevant 2 threads sur les 16. Aucune tâche ne fait peur à l’ensemble et tout sera délivré en des temps plus que raisonnables.

Conclusion

Affaire à saisir pour un geek qui est un peu short mais veut pouvoir flamber sur tout les salons et forums, cette conf’ au tarif pas trop déconnant a des qualités qui compensent son âge. Encore largement potable pour tout activité gamer elle s’acquitte aussi sans souci de toute autre geekerie gourmande. Même si l’upgrade sera limité par uniquement une montée en capacité et/ou fréquence de RAM, la réserve de patate déblocable grâce à l’overclock prolongera encore un peu le plaisir, en plus de servir de chauffage d’appoint si un 5/5.1GHz all cores bien bourrin est appliqué.

avataravatar

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire